Publié le

Le soleil fait chaque année des ravages, surtout chez les adultes qui n’ont pas été correctement protégés durant l’enfance. Bien que les crèmes aient longtemps occupé le marché des écrans solaires, elles cèdent progressivement la place aux marques de vêtements anti-UV. Parmi celles-ci, la française UVEA, qui a gagné déjà de nombreux prix.

Anthony Buysse aime les sports de glisse en famille, et connaît bien la corvée du tartinage de crème. C’est ce qui l’a poussé a créé sa marque de T-shirts, maillots de bain et casquettes anti-UV pour enfants. "J’ai lancé UVEA car je ne trouvais pas de produits alliant efficacité de la protection et design" raconte-t-il.

Le polyester micro, un allié contre le soleil

Pour protéger des rayons du soleil, UVEA a tourné le dos aux sprays anti UV vaporisés sur les tissus, comme c’est le cas pour certains autres fabricants, car "le niveau de protection diminue au fil des lavages". A la place, ses vêtements sont tissés avec des fils de polyester micro. "La quantité de fils utilisés associée au quadrillage de la maille font de cette fibre une alliée redoutable contre les effets pervers des UV. Et la protection du tissu reste efficace, même mouillé ou tendu sur la peau, ce qui n’est pas le cas de toutes les mailles" explique-t-il. Un choix judicieux : UVEA a gagné la palme " santé, beauté, bien-être" du e-commerce 2015 organisée par la chambre du commerce et de l’industrie Paris-Ile-de-France. La marque est arrivée la même année à la troisième place du concours "moteur de réussite" de Google. "Ces victoires nous ont offert une vitrine auprès des acteurs institutionnels et des financements que nous n’aurions pas pensé à demander" illustre Anthony Buysse. Et l’innovation de cette jeune entreprise, fondée en 2009, ne va pas s’arrêter là, puisqu’Uvéa s’est récemment rapproché du Centre Européen des Textiles Innovants (CETI) pour gagner encore en finesse (passer de 190 à 130 g/M2), en douceur et en élasticité. Pour toujours plus de protection solaire pour les enfants…