Publié le

Pas toujours facile de faire ses courses quand on ne peut plus se hisser sur la pointe des pieds ni déchiffrer les étiquettes. Au Japon et Outre-Rhin, les supermarchés commencent à s’adapter en proposant des lieux entièrement dédiés au 3ème âge. A quand une telle initiative en France ?

En Allemagne, 1/3 de la population a plus de 60 ans. Et ils sont 1/4 des Autrichiens à être séniors… Des supermarchés pour seniors comme Kaiser ou Aktiv Markt 50 + se multiplient donc, entièrement pensés pour faciliter la consommation des personnes âgées. Loupes à disposition, sol antidérapant, bancs pour se reposer au milieu des allées, caddies pouvant s’accrocher aux fauteuils roulants… Les bonnes idées sont nombreuses, et c’est encore sans compter la foule de services dédiés comme les appels gratuits de taxi, la présence de nutritionnistes, ou des coins relaxation...

Dans mon cours il n’y avait que des retraités ! J’ai envie de voir des jeunes, pas que des gens qui me ressemblent.

La limite du concept, elle, est à trouver dans la parole des séniors eux-mêmes : "J’ai arrêté d’aller à la piscine car ça me déprimait. Dans mon cours il n’y avait que des retraités ! J’ai envie de voir des jeunes, pas que des gens qui me ressemblent" confie Marie, 65 ans. Malgré sa petite taille qui l’empêche d’accéder aux étagères supérieures des rayonnages et sa vue qui lui joue des tours, cette pimpante sexagénaire l’affirme : ce n’est pas demain qu’elle ira faire ses courses dans un lieu dédié au 3ème âge. Heureusement pour Marie, le concept allemand est un succès transgénérationnel, puisque 50% de la clientèle a moins de 55 ans…