Publié le

Sourire permet de lutter contre le stress et de renforcer notre système immunitaire. Tout un art qui se pratique au quotidien. Mode d’emploi.

Un sourire vaut-il mieux qu’un long discours ? En tout cas, il trahit bon nombre de choses sur notre état d’esprit du moment, ainsi que notre personnalité. Manifestation de bonheur pour les uns, le sourire est un signe extérieur de confiance en soi voire de réussite professionnelle pour les autres. Mais saviez-vous également que sourire était synonyme de bonne santé ?

Sourire, synonyme de bonne humeur… et de bonne santé

Chercheuse à l’Université de Californie, le Dr. Sarah Pressman mène de nombreux travaux sur ce que certains appellent la "science du bonheur". Avec le soutien du Fonds AXA pour la Recherche, elle a notamment démontré que sourire pourrait réduire le stress, renforcer le système immunitaire et améliorer la santé cardiovasculaire.

Le fait de sourire stimule en effet la production de cortisol et de catécholamines, deux substances considérées comme des hormones "anti-stress" ayant un bénéfice avéré sur le corps humain. Sourire rend également optimiste grâce aux endorphines. Ces hormones sécrétées par les glandes cérébrales agissent sur la douleur en réduisant l’intensité ressentie et provoquent une sensation de relaxation et de bien-être. Une disposition favorable du corps et de l’esprit qui peut expliquer que les personnes souriantes sont plus réceptives aux conseils de santé et de prévention : on préfère prendre soin de soi lorsqu’on se sent bien. Enfin, sourire oxygène les cellules et stimule le système immunitaire.

Dès lors, comment faire pour sourire davantage ? Si un sourire spontané ne se commande pas, il existe de nombreux moyens de favoriser son apparition. La preuve par sept !

7 conseils pour sourire (encore) plus

  1. Sortez pour bénéficier des bienfaits du soleil.
    La lumière naturelle stimule le moral par l’intermédiaire de la sérotonine, un neurotransmetteur qui intervient dans la régulation de l’humeur.
  2. Prenez soin de votre sommeil.
    La privation de sommeil augmente la production d’émotions négatives et diminue par conséquent la bonne humeur. L’insomnie accentue donc le risque de troubles dépressifs.
  3. Mangez des fruits.
    La consommation d’antioxydants, présents en grande quantité dans les fruits, permet de réduire le stress et la détresse mentale. À l’inverse, consommer du café ou des aliments à l’indice glycémique élevé (gâteaux, viennoiseries…) a pour effet d’activer le système nerveux et augmente le stress. (Étude de l’université américaine de Binghamton - Nutritional Neuroscience)
  4. Ayez confiance en vous.
    Ne pas se focaliser sur les aspects négatifs de la vie, avoir confiance dans l’avenir et cesser de se blâmer font partie des bons réflexes pour éloigner la mauvaise humeur. Alors, positivez ! (Santé Naturelle Mag)
  5. Donnez et partagez.
    Le fait de donner augmente la satisfaction de la vie, en provoquant un surcroît d’émotions positives. Attention toutefois, il faut être convaincu de l’impact de son don pour que la perception de celui-ci ait un impact réel sur son bien-être. (France Générosités)
  6. Faites du sport.
    La pratique d’un exercice physique pendant 20 minutes à intensité moyenne, trois fois par semaine, permettrait d’obtenir un effet sur la partie du cerveau qui stimule la bonne humeur. (Passeport Santé)
  7. Faites confiance aux plantes qui font du bien.
    Connues pour leurs vertus thérapeutiques, les plantes peuvent aussi avoir une action de prévention en agissant sur notre "système d’entretien" de la bonne humeur. Parmi les plantes régulatrices de l’humeur, on peut citer le millepertuis, la rhodiole et la passiflore.

Mots-clés