Publié le

Cette année, la rentrée littéraire aura été riche de 393 romans et nouvelles. La protection, à travers les thèmes du travail, de la santé, de l’environnement a inspiré certains écrivains. C’est le cas pour au moins 4 d’entre eux, que nous avons sélectionnés.

Le roman de la COP21

book-discours-d-un-arbre-sur-la-fragilite-des-hommes

Wei est chinois. Après des années de labeur, il possède enfin de quoi acheter sa maison. Mais une compagnie minière louche sur le sous-sol de la propriété, riche en terbium, un matériau utilisé pour les tubes cathodiques. Si le thème rappelle évidemment les débats sur l’exploitation des ressources, il est aussi un regard sur la modernité. Ce n’est pas un hasard s’il se déroule en Chine, pays à la fois plus gros pollueur de la planète et le premier investisseur mondial dans le solaire et l’éolien. Dans une fable sociale écrite avec poésie, l’écrivain interroge finalement le rapport de l’homme à ses racines.

Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes, Olivier Bleys, AlbinMichel.

L’humour au secours de la société

book-petits-plats-de-resistance

Sandrine Cordier, conseillère emploi, rêve d’ouvrir un restaurant. Avec les plaisirs de la table pour toile de fond, une multitude de personnages enlevés et loufoques s’animent. Tantôt magouilleur, ambitieux ou de mauvaise foi, chacun poursuit une quête personnelle en lien avec nos problématiques sociétales : chômage, économie, alimentation biologique, etc. L’auteur joue avec les clichés de manière truculente pour mieux les dénoncer et montre qu'il est encore possible de coexister. La promesse d’une lecture gourmande qui rassasie.

Petits plats de résistance, Pascale Pujol, Dilettante.



Parler avec ceux qui nous oublient

book-l-interlocutrice

Alors que Geneviève Peigné est chez sa mère qui vient de décéder, elle tombe sur une collection de romans, annotés dans la marge par la défunte. Elle découvre alors un dialogue entre sa mère, atteinte d’Alzheimer - comme 900 000 personnes en France -, et les personnages des romans. De ce moment naîtra L’interlocutrice, un échange vibrant entre une mère malade, mais consciente, et sa fille. Une manière d’apaiser le regard sur la démence et de rendre aux malades leur identité.

L’interlocutrice, Geneviève Peigné, Le Nouvel Attila.



Une autre immigration

book-l-arabe-du-futur

Dans ce tome II, Riad Sattouf prolonge le récit autobiographique de son enfance dans la Syrie des années 1970. Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, le petit Riad fait l’expérience de la vie paysanne et de la rudesse de l’école, des marchés noirs, des relations mâtinées de politique dans un pays en pleine dictature. Le lecteur accompagne cet enfant blond et qui parle mal arabe dans ses difficultés d’intégration. Un regard inversé pour dire aux Occidentaux toute l’importance de l’accueil ? L’Arabe du futur, Tome II, Riiad Sattouf, Allary Editions.