Publié le

Les digues ne sont plus toujours efficaces pour prévenir les inondations. Heureusement, un certain nombre d’innovations pourraient permettre de limiter l‘ampleur de ce genre de catastrophes naturelles.

Les scientifiques de l’université d’Amsterdam en sont certains : le nombre d’inondations augmentera de 60% d’ici 2050 ! Et selon eux, le changement climatique n’est pas l’unique responsable. Ils pointent aussi du doigt l’accélération de l’urbanisation de la planète. Heureusement, l’innovation vient lutter contre les futures inondations.

Le béton qui avale l'eau

Le béton, qui recouvre des villes de plus en plus grandes, empêche l’eau de pénétrer dans la terre. Des ingénieurs de la société britannique Lafarge Tarmac ont donc développé un bitume capable d’absorber de grandes quantités d’eau. Le Topmix est un béton spécial, appliqué sur plusieurs couches de graviers à travers lesquelles s’évacue l’eau. Dans cette impressionnante vidéo, 4 000 litres d’eau sont entièrement absorbés en 1 minute !

Le radar qui anticipe les chutes de pluie

Les chercheurs de l’École des Ponts ParisTech ont mis en place, en juin 2015, un radar météorologique très précis pour prévoir avec exactitude les lieux de précipitations. Qu’est-ce que cela change ? Les précipitations varient d’une rue à l’autre, ce qui a des répercussions sur les zones à risque comme sur les moyens pour contrer les inondations. L’école des ponts le confirme : “jusque-là, on ne descendait pas en dessous du kilomètre. Cette technologie permet de produire une information fiable à l’échelle d’une rue, et avec une précision de quelques minutes". In fine, les crues seraient par exemple anticipées de 3 heures, ce qui peut être crucial pour limiter les dégâts.

Le Big Data qui prévoit la montée des eaux

D’autres ingénieurs misent sur l’exploitation du Big Data pour davantage prévenir le risque d’inondations. C’est le cas de ceux d’IBM qui ont été sollicités par le gouvernement hollandais en 2013. L’entreprise américaine a donc lancé le “Digital Delta”, "un programme d’innovation révolutionnaire permettant d’exploiter les informations issues du Big Data afin de transformer le système de gestion des eaux et des inondations aux Pays-Bas", explique l’entreprise américaine. Elle va analyser les données relatives à l’eau afin de mieux la gérer lors de phénomènes météorologiques.

Les maisons du futur amphibies

Un architecte britannique a trouvé une solution radicale pour que les maisons puissent résister à la montée des eaux. Richard Coutts a pensé une maison amphibie, capable de flotter grâce à une structure et du béton waterproof ! Construite au fond d’un bac, elle se soulève sous la pression de l’eau. Une idée farfelue ? Loin de là, puisqu’à Bangkok a été lancée en aout 2015 la première Conférence internationale sur l’architecture amphibie.

Face au ciel qui "nous tombe sur la tête", l’innovation technologique a donc son mot à dire. Une source d’espoir face aux catastrophes naturelles.