Publié le

Quel lien existe-t-il entre le recyclage et la technologie "sans contact" ? A priori aucun, et pourtant. L'entreprise finlandaise MetroSense a imaginé une solution innovante qui utilise la technologie RFID (Radio Frequency IDentification) pour améliorer la gestion et le tri des déchets ménagers.

Vers la fin des collectes sélectives

Metrosense

Pas la peine de rêver : aussi innovant soit-il, le système MetroSense ne vous dispensera pas de faire le tri. Avec cette solution, les ménages continuent de trier leurs déchets selon les critères en vigueur, dans des sacs en plastiques recyclables. Ces différents sacs sont fermés à l'aide d'étiquettes autocollantes qui intègrent une petite puce électronique permettant d'identifier la nature des déchets qu'il contiennent. Tous ces sacs sont ensuite jetés indifféremment dans les mêmes conteneurs pour faire l'objet d'une seule tournée de ramassage. Finis les bacs spécifiques et la collecte sélective (coûteuse) qui va avec. Une évolution synonyme de bénéfice pour l'environnement puisqu'elle permet notamment de réduire sensiblement le nombre de points de collecte ainsi que celui des camions déployés dans les rues pour le ramassage.

Un centre de tri RFID

C'est au niveau du centre de traitement que la technologie RFID utilisée par MetroSense – celle-là même qui équipe notamment les cartes bancaires autorisant le paiement sans contact – apporte l'innovation la plus concrète. Au sein d'un seul et unique flux de déchets, des robots-détecteurs scannent les étiquettes des sacs, identifient leurs contenus, et les orientent automatiquement vers les conteneurs ou compacteurs appropriés. Et comme les chercheurs de MetroSense ont pensé à tout, les sacs en plastiques utilisés pour la collecte sont donc eux aussi recyclés. Le tri et la gestion sont optimisés. La boucle est bouclée, et à la fin, c'est la protection de l’environnement qui gagne.

Présentation du concept MetroSense (en anglais)