Publié le

"Allez en justice ?… C’est trop compliqué, ça ne vaut pas le coup". C’est pour lutter contre ce défaitisme qu’Arnaud Biju-Duval & Gilbert Nzeka ont fondé LegalUp Technologies, une entreprise mettant le numérique au service des acteurs du droit, qu’ils soient plaignants ou avocats. Ils nous expliquent en quoi la digitalisation permet un meilleur accès au droit ; pour une protection juridique renforcée.

En quoi consiste LegalUp Technologies ?

LegalUP donne la possibilité à chaque justiciable de se défendre avec l’aide d’un avocat de façon simple, rapide et abordable. Si les gens ne vont pas chez l’avocat, ça n’est pas parce qu’ils n’en n’ont pas besoin, mais parce qu’ils n’arrivent pas à obtenir des réponses à leurs questions : de quel type d’avocat ai-je besoin ? Où le trouver ? Combien cela va-t-il me coûter ? Nous répondons à toutes ces questions rapidement. Notre objectif est de rapprocher les citoyens des avocats pour les inciter à faire valoir leurs droits. Pour donner un exemple concret, nous avons récemment été sollicités par une cliente qui n’arrivait pas à récupérer le dépôt de garantie de sa précédente location. Le propriétaire jouait la montre. La cliente, qui ne savait pas comment s’y prendre, a rempli sa demande d’information en ligne, et nous y avons répondu : combien cela allait lui coûter, les procédures à lancer, etc... Naturellement, nous nous sommes chargés des mises en demeures pour une somme bien inférieure à la caution*, et le propriétaire a cessé de jouer avec les nerfs de notre cliente.

legalup-780x415

Arnaud Biju-Duval & Gilbert Nzeka, fondateurs de LegalUP

Vous avez récemment gagné un défi d’innovation open law "Prédictibilité du droit"**. Qu’avez-vous proposé ?

Nous voulons mettre les statistiques issues du Big Data au service de tous. Nous savons déjà que les litiges qui possèdent des caractéristiques semblables se résolvent généralement de manière semblable. En nous agrégeant à une vaste base de données, nous pourrons comparer le cas qui nous est soumis avec des litiges identiques déjà tranchés. Les résultats obtenus nous permettront de prédire l’issue et la durée probable de la procédure avec acuité, et le justiciable prendra sa décision en toute connaissance de cause.

Peut-on en conclure que votre solution démocratise le droit ?

Absolument ! Intimidés ou découragés face aux incertitudes qui les tenaillent, beaucoup d’individus boudent les avocats. Résultat : ils renoncent, quand bien même ils auraient de bonnes chances de faire valoir leurs droits. Notre interface se présente comme un site de e-commerce. En utilisant des codes que les gens connaissent, ils se sentent en confiance et osent renseigner leur cas. Quelques clics plus tard, ils ont sous les yeux l’issue probable de leur litige, le temps et le coût de la procédure... Prendre un rendez-vous chez un spécialiste muni de toutes ces informations est plus facile !

Comment les startups vont-elles contribuer à faire évoluer le droit ?

Internet bouleverse tout ! La musique, l’hôtellerie, les transports… En santé comme en droit, les gens ont pris l’habitude de rechercher des réponses à leurs questions sur la Toile en premier. Les startups comme LegalUP Technologies ont clairement une carte à jouer. D’ici peu, elles deviendront des acteurs incontournables pour tous ceux qui attendent des réponses pertinentes et rapides. Elles étendront ensuite leurs activités à mesure que les technologies du Big Data vont se développer. Ne vous méprenez pas, les professionnels du droit seront toujours indispensables : nous ne croyons pas que les avocats vont être remplacés par des ordinateurs ! Loin d’être leurs ennemies, les startups vont contribuer à optimiser leur temps pour qu’ils puissent traiter plus de dossiers et proposer des tarifs plus accessibles. Des personnes plus facilement protégées juridiquement, c’est le sens de ce progrès…

* Moins de 60 euros
** Organisé par AXA Protection Juridique en collaboration avec l’association "Open Law, le droit ouvert"

Découvrez le site LegalUP