Publié le

Devenir parent, c’est formidable, mais c’est aussi une petite révolution : plus de responsabilités, et moins de temps pour les loisirs. Pour les aider à franchir cette étape en douceur, le secteur de la puériculture se réinvente à la faveur du développement des objets connectés. Quelles sont les grandes tendances des techno-parents ?

La surveillance

Surveiller les enfants est une occupation de tous les instants. Pour vous simplifier la tâche, les fabricants d’objets connectés déploient leurs efforts. Au Consumer Electronics Show (CES) 2016 de Las Vegas, la grand-messe des geeks, plusieurs innovations ont été présentées parmi lesquelles Mimo, un body connecté. Ce vêtement bourré de capteurs permet de surveiller les données du nourrisson : mouvements, position, respiration, température corporelle… Le tout est relié à une application pour smartphone. Un microphone intégré permet aux parents de recevoir les sons en direct et de programmer des alarmes sur leur mobile en cas de réveil du bout de chou. Le Snuza Pico, quant à lui, se fixe au lange et alerte les parents lorsque plus aucun mouvement n’est détecté pendant une période donnée.

La Santé et le bien-être

La couveuse BabyBe, développée au Chili, offre du réconfort aux prématurés et à leurs parents en simulant la présence physique. Concrètement ? Le contact peau à peau est reproduit grâce à un coussin bardé de capteurs qui enregistre les battements du cœur, la respiration ainsi que la voix du parent, puis les transmet à un matelas placé dans la couveuse avec le prématuré.

Autre innovation qui a fait sensation lors du dernier CES, la paire de chaussons connectés Owlet. Ces chaussures n’ont rien de bottes de sept lieues mais permettent de mesurer le rythme cardiaque et le taux d’oxygène. Face au risque anxiogène que représente une avalanche de données, ce produit privilégie la simplicité.

L’alimentation

Objet star de l’alimentation connectée : le biberon – et surtout sa préparation. Calculer le dosage idéal, la bonne température, suivre les habitudes alimentaires du bébé, tout cela est possible à distance grâce à une connexion avec un Smartphone. C’est ce que propose le Milk Nanny de Wicoz. Dans le même esprit, la startup française Slowcontrol vient de se lancer dans un pari fou : développer un biberon connecté baptisé Baby Gigl. Plus exactement, il s’agit d’un porte-biberon intelligent qui contrôle la quantité bue par votre bébé. Il sera commercialisé avant la fin de l’année.

Le transport

Le calvaire du pliage-dépliage de poussettes a son remède ! Créée pour faciliter la vie des parents, la poussette connectée Origami, développée par 4moms, fait ça toute seule. Elle permet également de recharger son téléphone, éclaire la route et fait office de tachymètre, pour balader son enfant en faisant de l’exercice. Un projet qui rappelle la fameuse poussette Babyzen Yoyo qui se plie en un clin d’œil pour atteindre la taille d’une valise cabine. La technologie numérique en plus !

La grossesse

Les futures mamans ne sont pas oubliées : les objets connectés peuvent favoriser leur sérénité. En matière d’interactivité avec le fœtus, Bellabeat permet aux femmes enceintes d’écouter les battements du cœur de leur bébé, de suivre ses mouvements et d’enregistrer le tout sur Smartphone. A l’inverse, il est également possible de faire écouter de la musique au fœtus. Une façon de nouer des liens avant la naissance.

Des précautions à prendre

La plupart des objets connectés fonctionnent grâce à des ondes (Wi-Fi, Bluetooth) qui pourraient avoir des effets sur la santé des bébés. Il est donc recommandé d’utiliser des objets connectés suivant les normes européennes et de veiller à une exposition modérée de votre enfant. Par ailleurs, sachez que vous restez le principal point de repère pour votre bout d’chou : ces objets sont une aide au quotidien et ne se substituent en rien au rôle des parents. A vous d’en tirer le meilleur parti !