Publié le

La méditation n’est pas cantonnée à une quête personnelle ou mystique mais est pleine de promesses pour les entreprises. Alors que le burn-out trouve petit à petit sa place parmi les maladies professionnelles, que les "risques psycho-sociaux" sont une réalité pour les directions des Ressources Humaines, Christophe André nous explique pourquoi les salariés ont tout à gagner à méditer.

Comment un médecin en vient-il à s’intéresser à la méditation ?

Interview newstoprotect.axa - Christophe André, Psychiatre

En tant que médecins psychiatres, nous travaillons avec des personnes souffrant de troubles émotionnels, de stress, d’anxiété, de dépression… Et ces patients connaissent des tendances aux rechutes récurrentes. Or, nous tentons autant que possible d’éviter ou d’alléger les traitements médicamenteux. La psychologie positive et la méditation sont donc devenues parties intégrantes de notre travail de psychiatre, au même titre que la nutrition dans le traitement des cancers, par exemple. Il existe aujourd’hui de nombreuses études, menées sur plusieurs années et concernant des centaines de patients, qui attestent que la méditation est aussi efficace que le maintien sous antidépresseurs. Notre programme de méditation a donc intégré l’hôpital Sainte-Anne en 2004.

Les pratiques méditatives ont-elles pour but de compenser nos rythmes de vie accélérés ?

Oui, comme le sport est une compensation ou une réparation à notre sédentarité. Aujourd’hui, nos vies, notamment professionnelles, sont tellement remplies d’informations, d’interruptions et d’accélérations que nos cerveaux n’ont plus le temps de récupérer. Nous comblons nos temps de repos possibles en surfant sur internet ou en tapotant sur nos Smartphones. Cela ne nous permet pas de nous recentrer, de clarifier nos pensées et de nous détendre véritablement. La méditation, qui passe par la non-action, permet de laisser décanter tout ce qui est en train de se passer en nous. Ainsi, si la méditation est un outil médical destiné à limiter le stress – pour les personnes avec des problèmes cardiaques par exemple – elle est aussi en passe de devenir un mode de vie. En pratiquant la méditation, nous devenons plus attentifs à notre récupération psychologique, à notre équilibre intérieur.

Si la méditation est un outil médical destiné à limiter le stress, elle est aussi en passe de devenir un mode de vie.

Vous parlez souvent de "méditation pleine conscience", qu’est-ce que c’est ?

La méditation pleine conscience est un ensemble de techniques d’origine bouddhiste qui ont été codifiées et laïcisées. C’est un entrainement de l’esprit qui permet d’être plus présent au monde, à l’expérience que nous vivons. Dans cet état, nous sommes sans attente, nous ne cherchons pas à obtenir un résultat immédiat. Nous sommes sans filtre, ne nous attachant ni à l’agréable ni au désagréable, nous laissons passer nos pensées. Une autre définition pourrait-être "ne rien faire mais à fond" !

N’est-ce pas un peu paradoxal, pour une entreprise, de proposer cela à ses salariés ?

C’est sûr qu’à première vue "ne pas attendre de résultat" et "ne rien faire"… ce sont des principes aux antipodes de la vision traditionnelle de l’entreprise ! Pourtant la méditation a pénétré bien plus rapidement le monde de l’entreprise que le monde médical. Avant tout, parce que l’entreprise est une entité profondément pragmatique ! Il existe désormais des données scientifiques prouvant que la méditation augmente la résilience par rapport aux émotions négatives, améliore les relations interpersonnelles, favorise le sommeil et la stabilité émotionnelle tout en diminuant le stress. D’autres études prouvent qu’elle améliorerait également la concentration et stimulerait la créativité. A l’heure où les problèmes psycho-sociaux en entreprise sont de plus en plus évoqués, avec des employés de plus en plus sollicités et très souvent victimes de ce qu’on pourrait appeler un "stress digital" ou un "techno-stress", beaucoup d’entreprises s’intéressent bien naturellement à cette pratique. La méditation, grâce à ses bienfaits pour la santé, permettrait de plus de réduire le taux d’absentéisme.

De quelle façon la méditation peut être pratiquée concrètement au travail ?

La méditation est une technique assez facile à importer dans le monde de l’entreprise. Elle peut y être pratiquée de façon individuelle, en se recentrant simplement quelques instants à son bureau ou en cours collectifs. Elle implique aussi que l’entreprise change de mentalité en acceptant que la non-connexion, la non-précipitation et la non-action puissent être légitimes car fécondes. En tout cas, toutes les études le prouvent.

Christophe André est médecin psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne à Paris. Il a publié sur ce thème : "Méditer jour après jour" aux éditions de L’Iconoclaste, qui est le manuel de méditation le plus vendu en France et dans plusieurs pays.

En savoir plus sur Christophe André