Publié le

Depuis le 1er octobre, si vous jetez votre mégot de cigarette par terre à Paris, c’est 68 € d’amende. Véritable fléau environnemental, les petits filtres jaunes sont chassés dans toutes les grandes villes du monde. Petit état des lieux des offensives menées contre ces résidus fumeux !

Chaque année, 4 300 milliards de mégots de cigarettes sont jetés dans les rues de la planète, soit 137 000 par seconde. Ces petites virgules fumantes, non contentes d’altérer le paysage urbain, représentent un vrai problème écologique. Car il faut 4 à 12 ans à un mégot pour disparaître tout en dégageant des métaux lourds et polluants. "Jetés dans les caniveaux, les mégots polluent l’eau et les égouts. Sur les grilles en pied d’arbre, ils sont aussi nocifs et réduisent sérieusement la vie des arbres", précise le site de la Mairie de Paris qui estime à 350 le nombre de tonnes de mégots ramassées chaque année. L’amende de 68 € entrée en vigueur supplante une sanction chiffrée à 35 € (mais très rarement appliquée). Une politique de sanction qui ne vient pas seule, puisque la ville a installé 30 000 corbeilles munies d’éteignoirs (1 tous les 100 mètres en moyenne).

Jetés dans les caniveaux, les mégots polluent l’eau et les égouts. Sur les grilles en pied d’arbre, ils sont aussi nocifs et réduisent sérieusement la vie des arbres

Carotte ou bâton ?

Pour les politiques publiques, toute la question est de savoir quel niveau d’amende est juste et quel dispositif sera efficace. Et là, les arrêtés divergent. À Montréal, un arrondissement du centre-ville condamne à 169 € toute personne qui salit le domaine public. Une note salée, mais légère face à Singapour où, le 22 janvier 2015, un habitant a été condamné à payer 12 800 € pour avoir jeté 34 mégots depuis la fenêtre de son appartement…

D’autres municipalités font le pari de l’humour pour convaincre les fumeurs de changer de comportements. En partenariat avec l’association Hubbub, Londres a fait installer des "cendriers-sondage" qui interrogent les passants : Quel est le meilleur footballeur, Messi ou Ronaldo ? Quelle émission regarder à la télévision ce week-end ? Le fumeur place son mégot dans la case de son vote. Une clope, une voix. En psychologie comportementale, ces solutions qui font appel à la connivence plus qu’à l’amende sont appelées "nudges". De "l’incitation douce" qui se généralise, de la petite cible au fond des pissotières en passant par des poubelles de recyclages particulièrement colorées.
Il n’en reste pas moins que le meilleur mégot est celui que l’on ne produit pas, puisque cette lutte s’inscrit également dans le cadre d’une politique anti-tabac, qui ne mégotte pas sur les moyens !