Les Français et la médecine : à votre santé ?
Publié le

Les Français et la médecine : à votre santé ?

"Comment ça va ? La forme ?". Quand on prend des nouvelles, la santé semble être la première de nos préoccupations. Pourtant, la manière de vivre les soins est en pleine mutation, entre digitalisation, prévention et défi de l’accès au soin.

Transcription

La santé, une préoccupation… pour longtemps

Les Français sont donc soucieux de leur santé. Ils sont même 81% à être préoccupés par leur santé ou celle d’un proche. Un chiffre qui ne devrait pas diminuer face à la population vieillissante : un Français sur 3 aura plus de 60 ans en 2050, contre un Français sur 5 aujourd’hui. Mais les rapports au corps médical évoluent aussi.

Les patients plus exigeants

Les patients 2.0 partagent leur avis sur Internet. On note d’ailleurs sur des sites comme Google les médecins comme des restaurants. Gare au bad buzz ! Les critères qui reviennent le plus sur les plateformes sont en premier lieu ceux liés au savoir-être (65%), ensuite seulement vient la compétence (47%), la qualité d’écoute (43%) et la disponibilité (pour 33%). Ce dernier critère n’est pas des moindres, puisque …

L’accès au soin reste un défi actuel

Heureusement, les nouvelles technologies apportent des solutions innovantes ! En France, 2,5 Millions de personnes vivent dans un désert médical. Et une majorité des Français (59%) auraient déjà renoncé à aller voir un spécialiste à cause du délai d’obtention du rendez-vous. Face à ce constat, la téléconsultation (à distance, par téléphone ou "visio conférence") est une solution. Au Royaume-Unis, c’est ainsi 10 millions de consultation qui sont faites chaque année ! En France, cette pratique légale depuis 2010 peine à "décoller", car elle n’est pas encore remboursée par la sécurité sociale.

Autre facteur de non-prise en charge… L’oubli ! 28 millions de consultations sont ainsi "oubliées" chaque année par les patients. Les SMS de rappel et la réservation en ligne, qui permet de trouver un rendez-vous plus pratique pour le patient, permettent de faire chuter jusqu’à 80% des annulations dans certains cabinets. De quoi travailler plus sereinement !

Un parcours de soin plus complet

Le parcours de soin promet d’être plus complet. En amont, les nouvelles technologies permettent une prévention accrue. Ainsi, 48% des Français se disent aujourd’hui prêts à utiliser un outil de tracking (comme un bracelet connecté), incluant des recommandations et du coaching de forme physique.

A long terme, les pathologies les plus lourdes peuvent être mieux suivies. Les maladies chroniques demandes en effet souvent des traitements réguliers et importants. La non-observance (le fait de ne pas prendre son traitement) est donc lui aussi un enjeu. Elle coûterait, du fait des complications engendrées, entre 2 et 9 milliards d’euros par an à la France. En réponse, le télésuivi des patients des principales pathologies chroniques semble être une solution prometteuse. Les objectifs sont donc ambitieux : le nombre de patient télésuivi passerait ainsi de 50 000 en 2017 à 1 million d’ici 2020, soit 20 à 30% de la population malade chronique.