Publié le

Le vent tourne pour les éoliennes. Deuxième source d'électricité renouvelable après l'hydroélectricité, ces grands mâts tubulaires blancs à hélices sont aussi fréquemment critiqués pour leurs nuisances sonores et visuelles, voire leur danger pour certains oiseaux. Pourtant, ingénieurs et designers travaillent depuis quelques années à inventer de nouvelles formes de centrales à vent qui s’insèrent mieux dans le paysage et le tissu local.

Tour d’horizon de ces nouvelles éoliennes qui oscillent entre technologie et design.

L’arbre à vent

Ce drôle d’arbre imaginé par la société française NewWind va-t-il pousser dans chaque jardin et square ? Ses 80 feuilles sont autant de mini-éoliennes exploitant tous les types de vents à 360°, pour produire 3,1 Kwatts d’électricité. Réputé silencieux, il se fond à merveille dans les villes pour répondre aux besoins électriques d’un foyer de quatre personnes. L'Arbre à Vent® sera commercialisé en 2016.

Le champ de joncs éoliens

Conçu par le cabinet new-yorkais DNA pour la ville d’Abu Dhabi, Windstalk est à la fois une centrale de production d’électricité renouvelable mais aussi un véritable site touristique ! Les 1 203 poteaux de 55 mètres de haut en fibre de carbone renforcée font en effet songer à un champ de joncs chahutés par le vent. À l'intérieur de chaque jonc, des disques en céramique piézo-électriques produisent du courant par friction. Le projet a reçu le deuxième prix du Land Art Generator Initiative (Lagi) en 2010.

L’éolienne domestique signée Starck

Philippe Starck a été l’un des premiers designers à se pencher sur le sujet de l’éolienne pour particuliers. Commercialisée en 2008 avec la marque italienne Pramac Wind, WIND 1000 possède une puissance d’1 KW, soit 20 à 50 % des besoins en énergie pour un foyer de quatre personnes. Véritable objet de décoration conçu en particulier pour les maisons d’architecte, il peut être posé sur une toiture ou un mât.

Des pistes d'éolienne design pour plaire aux riverains

L’éolienne urbaine statique - Crédit photo : Mecanoo

Le champ de joncs éoliens - Crédit photo : Atelier DNA

Le champ de joncs éoliens - Crédit photo : Atelier DNA

Le champ de joncs éoliens - Crédit photo : Atelier DNA

Les pailles poussant en façade - Crédit photo : Belatchew Arkitekter

Les pailles poussant en façade - Crédit photo : Belatchew Arkitekter

L’éolienne urbaine statique

Fini le bruit des turbines qui tournent : EWICON, conçue par le cabinet d’architecture néerlandais Mecanoo, se compose d’un cadre en acier statique et sans pales, qui maintient une série de tubes isolés disposés horizontalement. Chaque tube abrite plusieurs électrodes. Silencieuse et design, EWICON est conçue pour s’adapter aux cadres urbains, sur les toits d’immeuble ou les parcs par exemple. Produite à échelle réduite, elle occupe pour l’instant les sommets d’un bâtiment de Rotterdam et du campus de l'Université de Delft.

Les pailles poussant en façade

Créer un véritable immeuble éolien en plein centre-ville : c’est le projet du studio d’architecture suédois Belatchew Arkitekter. Strawscraper (littéralement "le building avec des pailles") consiste en une extension de la Söder Torn pourvue d’une structure extérieure capable de produire de l’énergie. Cette enveloppe serait constituée de myriades de "pailles" permettant de générer de l’énergie par la seule force du vent, grâce à l’usage de la piézoélectricité (pression produisant une tension électrique).