Publié le

Le réchauffement climatique est à l’origine des phénomènes les plus graves et impactants sur la vie des citoyens. Le World Economic Forum (WEF) met d’ailleurs en lumière que la plupart des risques en 2018 sont directement liés à des questions environnementales.

1 - Un climat capricieux, générateur des plus grands risques

Le risque premier auquel font face les individus s’avère être les événements climatiques extrêmes, aux dégâts potentiels colossaux : périodes de grand froid sur le continent nord-américain, tempêtes et inondations sur les côtes européennes ou cyclones de plus en plus puissants. Ce risque est à lier à celui des catastrophes naturelles telles que l’activité sismique ou volcanique, ou les tsunamis. Le WEF considère aussi que la détérioration des conditions climatiques ira crescendo et alerte sur leurs coûts. Les assureurs appréhendent d’ailleurs le sujet et développent de nouveaux produits basés sur l’étude des paramètres climatiques. On estime à 200 millions les individus touchés par des anomalies climatiques chaque année.

2 - Des risques sociétaux dus au changement climatique

Le réchauffement de la planète a pour effet direct de provoquer des sécheresses inhabituelles, et une aridité exacerbée dans des pays déjà touchés par d’importantes pénuries d’eau. Le risque de déficit en eau impacte notamment la production agricole mondiale, déjà fragilisée par la surexploitation et la baisse des rendements, et attise le risque de crises alimentaires. Un autre enjeu majeur concerne la biodiversité qui subit de plein de fouet cette hausse des températures : le risque de disparition d’espèces animales et végétales affecte la stabilité des écosystèmes et contribue à la diminution de la qualité des sols, de l’air et de l’eau. Enfin, le risque de migrations de populations est une résultante de l’ensemble de ces crises et menace la stabilité des sociétés.

Force est de constater que la lutte contre le réchauffement climatique reste insuffisante. Le WEF, tout comme l’ONU, met en lumière le manque d’efforts des états pour respecter l’accord de Paris signé lors de la COP21 de 2015 et réduire leurs émissions de gaz à effets de serre. Ils tardent ainsi à accoucher de mesures concrètes et efficaces, et à investir suffisamment dans la transition énergétique.

3 - L’Homme, une machine à risques

Outre les risques liés à l’industrie et au progrès technique, le caractère incontournable d’Internet a engendré de nouveaux risques, qualifiés de cyber, à l’impact et à la probabilité très élevés. Etats, entreprises et particuliers sont concernés par la protection des données confidentielles ou personnelles. La cyber-sécurité, ou la capacité à se protéger sur le net, devient donc un enjeu majeur pour chacun, les entreprises subissant plus d’une centaine de cyberattaques chaque année, soit le double par rapport à 2012.

Si l’éveil des consciences était un préalable, la prise à bras le corps des risques naturels et d’origine humaine, est devenu une urgence absolue. Or, la conscience ne doit pas naître des remords des peuples, mais du constat de cette même urgence.

Téléchargez The Global Risks Report 2018 - 13th Edition du World Economic Forum (en anglais)