Publié le

A quel point l’école prend-elle le virage des "autoroutes de l’information" ? Demain, le "prof" aura-t-il une tête d'ordinateur ? Que ce soit à travers les équipements, les outils développés ou les méthodes d'apprentissage, la "numérisation de l'enseignement" a fait sa rentrée.

Une évolution qui s’accélère

Depuis de nombreuses années, des plates-formes d'apprentissage en ligne et par correspondance comme le Centre National d'Education à Distance ont montré la voie. A la rentrée 2013, une gamme de sites Internet et de dispositifs de formation numérique a été lancée par l'éducation nationale, de la maternelle au baccalauréat. Le virage numérique de l’éducation nationale s’accélère : l'école doit être équipée en outils numériques d'ici 2016, selon la Ministre de l'Education nationale.

L’objectif est double. Il s'agit de permettre aux professeurs de se former, comme de récupérer des ressources pédagogiques sur Internet ; quant aux élèves, cela leur permettra de bénéficier d'aide aussi bien à l'école qu'à domicile.

Un portail, Éduthèque, a ainsi été ouvert. Il "fournit aux enseignants du premier et du second degré, sur inscription gratuite, une offre de ressources numériques pédagogiques", précise le site du Ministère de l'éducation nationale.

Coller aux pratiques

Utiliser une tablette tactile ou un "serious game" en cours d'économie ? Tels sont les nouveaux supports sur lesquels les élèves pourront plancher. Et si en plus, ces outils numériques leur redonnent le goût de l'école, c'est le succès assuré. Car chez eux, les pratiques ont déjà évolué. Le smartphone a remplacé le livre. Selon une enquête de Médiamétrie publiée en juillet 2013, 79,8% des 15-24 ans utilisent un smartphone et ils passent en moyenne 3h57 sur les sites mobiles. L’école se met donc enfin à la page ?

Elle essaie : l'éducation nationale développe un "espace numérique de travail" (ENT). Soit un ensemble de services sous forme de portail web unique et sécurisé. A la fois carnet de textes, agendas, et carnet de liaison, cet espace n’est pas qu’administratif, puisqu’il permet aussi aux élèves et professeurs de stocker leurs travaux et d’échanger sur des blogs et forum. Ces ENT, accessibles depuis n'importe quel ordinateur relié à internet, sont donc un véritablement prolongement de l’établissement par le net.

Vers une classe 2.0 ?

Pour autant, on reste loin d’une école virtuelle. Tous les pédagogues s’entendent pour souligner que l'école continue de jouer un rôle primordial pour comprendre et aiguiser le sens critique, d’autant plus que l’envahissement par les écrans lancent de nouveaux défis éducatifs aux professeurs : faire face au repli sur soi, empêcher le cyber-harcèlement… Qu’on le veuille ou non, le livre numérique ne remplace pas encore les jeux dans "la cour de récré" et les discussions entre adolescents, l’apprentissage des émotions et du vivre ensemble. L'école, bien réelle, continue à créer du lien social.