Publié le

Une douche de 5 minutes consomme en moyenne 80 litres d’eau potable, soit 40% de notre consommation quotidienne ! De quoi avoir envie de douches un peu plus écologiques… Ça tombe bien, les inventeurs et entrepreneurs s’attaquent au défi : le temps des douches écologiques est arrivé.

Le pommeau-brumisateur, design et révolutionnaire

L’idée de Nebia est simple : pour bien se laver, c’est la surface d’eau en contact avec la peau qui compte et non le volume déversé. La start-up a donc dessiné un pommeau de douche (assez design) qui brumise des millions de gouttelettes, multipliant par 10 la couverture du corps tout en diminuant la consommation d’eau de 70%. Résultat : vous êtes lavé tout en faisant des économies. Lancé sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, la start-up américaine a dépassé ses objectifs en quelques heures. Les grands patrons de la Silicon Valley (Google, Apple) se l’arrachent déjà !

Une douche en 5 litres d’eau et pas plus

Orbital System, une start-up suédoise, s’inspire de la douche de la station spatiale pour diviser par 10 la consommation d’eau et de 80% la consommation électrique ! Ce système situé sous le receveur combine deux filtres : un micro-filtre pour les plus grosses particules (cheveux, peaux mortes) et un nano-filtre pour les virus et les bactéries. L’eau ainsi nettoyée (et encore chaude) est renvoyée dans le pommeau de douche. Selon le constructeur, il est possible de prendre une douche avec seulement 5 litres d’eau. La cabine de douche tout compris est déjà disponible pour environ 5300€.

Un compteur pour se doucher responsable

Pour penser à la planète il suffit parfois… d’y penser. En affichant en temps réel la température et la quantité d’eau utilisée pendant une douche, le compteur Amphiro B1 vous met face à vos responsabilités. Et vous pouvez même récupérer vos statistiques sur votre portable et les comparer avec d’autres propriétaires d’Amphiro pour jouer au douché le plus écologique. Et ça marche ! D’après le constructeur suisse, l’installation du compteur réduit en moyenne de 30% les factures d’eau.

Plus de pression pour dépenser moins d’eau

C’est un petit adaptateur qui s’installe à la base du pommeau de douche. Il permet d’injecter de l’air dans le courant, ce qui augmente la pression de la douche pour une même quantité d’eau. Ainsi, en ouvrant moins le robinet, on dépense moins d’eau (jusqu’à 50% d’économie, avance le constructeur) Simple mais il fallait y penser !

L’échangeur économe qui réchauffe

L’eau qui a servi à vous laver part dans les égouts à 38°C. Dommage de perdre cette chaleur alors qu’on doit, par ailleurs, chauffer de l’eau propre… L’échangeur de chaleur Recoh (un tuyau en spirale dans lequel circule l’eau froide) s’installe sous le receveur de douche et permet de récupérer, d’après le constructeur français, 40% de la chaleur des "eaux grises" ce qui fait autant d’économie d’énergie pour le chauffe-eau !

En bonus :

Pour les plus réfractaires, l'invention d’Elisabeth Buecher, artiste de son état, n’y va pas de main morte : au bout de 4 minutes, le mur de la cabine de douche se remplit d'eau et se hérisse de piquants poussant l'occupant dehors ! Certes, c'est dur si vous n'avez pas fini de vous rincer mais la planète vous remercie.