Publié le

Utilisés par les armées pour frapper ou espionner, ces petits engins télépilotés peuvent remplir de nombreuses autres tâches, au point de devenir nos anges gardiens volants. Levons les yeux : la révolution du secourisme se passe dans le ciel.

Ni la neige, ni le feu, ni le vent

Petits et extrêmement maniables, Les drones sont capables de se rendre rapidement sur les lieux d’un accident ou d'une catastrophe et d’envoyer de précieuses informations aux pompiers et gendarmes avant même qu’ils n’arrivent.

La société grenobloise Delta Drone a ainsi développé un appareil capable de repérer, en une dizaine de minutes, des alpinistes égarés ou des skieurs pris au piège dans une avalanche. L’appareil a été conçu pour résister aux températures les plus extrêmes et aux violentes rafales de vent. Depuis deux ans, il est utilisé par le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Grenoble. Si ce drone ne craint pas le froid, d’autres ne craignent pas le feu : la presse américaine rapporte que la NASA développe un drone détecteur de foyers d'incendie. Son secret ? Ses capteurs décèlent les sources de chaleur et de fumée, il vole plus bas et plus lentement que les autres.

La France n’est d’ailleurs pas à la traîne en la matière. Les pompiers des Bouches-du-Rhône ont déjà acquis deux drones auprès de l’entreprise Novadem. Ces appareils les aident à lutter contre les feux de forêt, à faire de la reconnaissance en zones périlleuses ; mais aussi à évaluer rapidement des risques d'inondation ou à repérer des personnes disparues.

Le drone qui tombe à pic

La détection, c’est bien. L’action, c’est encore mieux. Ingénieurs et designers continuent de plancher sur des engins volants toujours plus utiles. Aux Pays-Bas, un inventeur a mis au point un petit aéronef capable de se propulser sur les lieux d'un accident moins d'une minute après que les secours aient été alertés. Il est équipé d’une trousse de premiers soins et d’un défibrillateur permettant aux personnes présentes d’aider la victime, ainsi que d’une caméra et d’un micro pour que les secouristes conseillent les personnes sur place en attendant leur arrivée.

Encore plus fort : de l’autre côté de l'atlantique, le studio de design américain Argodesign a imaginé un prototype de drone ambulance. De la taille d’une voiture, ce dernier irait se poser presque n’importe où, en totale autonomie, pour prendre en charge les victimes et les transporter à l'hôpital le plus proche. Il ne s’agit pour l’instant que d’un concept, mais c’est un fait : les drones sauvent de plus en plus de vie.

#AmbulanceDrone - Vidéo officielle (en anglais)