Publié le

Les salariés ne sont pas que des salariés. Certains sont des artistes confirmés qui ne demandent qu’à trouver leur public, d’autres des curieux prêts à se lancer. Certaines organisations l’ont bien compris et cherchent à promouvoir, dans l’entreprise, l’expression artistique de leurs salariés.

L’expression artistique en entreprise : mode d’emploi !

L’intérêt de l’expression artistique en entreprise réside dans sa capacité à donner toute sa place à l’individu dans un cadre économique et productif. "Il est très rare qu’un employé soit reconnu en tant qu’individu dans l’entreprise. Grâce à son expression artistique, et l’attention que les autres salariés lui portent, il bénéficie d’une reconnaissance qui sort de la conception classique de performance", explique le psychologue et docteur en psychologie Maxime Bellego, enseignant et coach à l’École Centrale de Marseille, officier du Service de Santé des Armées et consultant en organisation du travail chez "Conseil & Recherche" auprès de grandes entreprises.

La réussite d’une telle initiative réside ainsi grandement dans la capacité de l’entreprise à faire preuve de bienveillance dans l’ensemble de ses politiques de management : "Une organisation à la culture d’entreprise bienveillante a toutes les raisons d’encourager l’expression individuelle et artistique de ses salariés. En revanche, celle qui continue en parallèle à les objectiver à l’excès risque de créer un paradoxe dans la culture de l’entreprise. Or il n’y a rien de pire que les paradoxes pour le bien-être des salariés" prévient le co-auteur de l’ouvrage Les risques psychosociaux au travail*.

Lorsque ces conditions sont réunies, l’effet se révèle selon lui particulièrement bénéfique pour les collaborateurs les plus réservés. "Des collaborateurs timides vont s’exprimer à travers leur œuvre. L’art devient alors un média : en parlant de son œuvre, l’artiste va parler de lui-même et donc créer une relation. Par l’échange de visions sur une œuvre, l’expression artistique stimule ainsi la créativité de tous au sein d’une équipe", poursuit le Dr Bellego qui précise toutefois qu’il est impossible d’établir une corrélation scientifique entre l’art et la performance en entreprise.

De la théorie à la pratique : l’art au service de l’esprit d’équipe

Ces dernières années, les initiatives visant à faire entrer l’art dans l’entreprise se sont multipliées. En 2014, le programme "Art & Entreprise" présenté par la Ministre de la Culture Aurélie Filippetti visait à faciliter l’accès des collaborateurs à l’art sur leur lieu de travail (expositions, etc.), mais aussi créer des résidences d’artistes sur certains sites afin qu’y participent les salariés.

En 2015, l’ECSP Europe a mis en place des ateliers de création artistique dans ses programmes de formation en entrepreneuriat. Leur objectif ? Faire sortir les participants de leur zone de confort et leur faire créer un univers avec peu de ressources initiales. Une belle métaphore de la création d’entreprise, et une méthode aux résultats encourageants qui a été déclinée auprès d’organisations comme la Sacem ou encore Led By Her.

Enfin, AXA France fait figure de précurseur en la matière puisque l’association Talents en Mouvement (TEM) y est née en 2008. "Nous organisons au minimum un événement par mois, lors duquel un collaborateur peut exposer ses peintures, faire un concert, présenter sa collection de vêtements ou une pièce de théâtre. Et le public est au rendez-vous" se réjouit sa présidente, Valérie Moati. Côté artistes, les volontaires sont nombreux, d’autant plus que l’association leur permet d’exprimer leur art dans les meilleures conditions : auditoriums, matériel d’exposition, etc.

Les résultats perçus sont très positifs : surplus de motivation pour les artistes, envie de reprendre une activité artistique pour les spectateurs, mais surtout un regard nouveau entre collègues. "Les discussions et échanges nés durant les évènements créent une complicité nouvelle entre collaborateurs, qui se traduit dans les rapports professionnels. TEM crée des moments de rencontre et de partage, tisse un lien particulier entre les salariés et contribue à la qualité de vie au travail".

D’ailleurs, forte de sa récompense dans la catégorie "Bien-être au Travail" lors de la Nuit de la RSE en 2016, TEM poursuit son développement en 2017 avec l’organisation d’ateliers où des salariés proposent à d’autres de découvrir une nouvelle pratique artistique. Une belle manière de passer du spectateur au spect’acteur !

*Les risques psychosociaux en entreprise, ed. De Boeck, 2011.