La blockchain est une technologie qui permet de valider des transactions sur la base de la confiance entre une communauté d’utilisateurs qui se passent d’intermédiaires. Elle est aujourd’hui au cœur de toutes les attentions et demain, des blockchains spécialisées certifieront vos contrats, vos créations ou géreront vos indemnisations en cas de sinistre. Alors, comment ça marche ?

La blockchain… c’est tout à fait concret

Afin de mieux comprendre comment fonctionne une blockchain, prenons un exemple tout à fait concret. Pour vendre sa voiture, Marie ne souhaite pas passer par un réseau spécialisé dans les véhicules d’occasion et décide de gérer cette transaction elle-même via la blockchain. Une blockchain dont fait partie Franck, qui cherche justement à acquérir un véhicule.

La transaction. Marie et Franck disposent chacun d’une paire de clefs virtuelles : une publique et une privée. Marie transfère la propriété de sa voiture avec sa clef privée et indique la clef publique de l’acheteur, Franck. Ce dernier transfère la somme d’argent convenue avec sa clef privée et indique la clef publique de Marie.

La vérification
. Les « mineurs » (des ordinateurs extrêmement puissants) vont vérifier dans l’historique de la chaîne si Marie a bien enregistré cette voiture comme étant en sa possession et si Franck possède bien l’argent nécessaire pour la transaction financière.

La validation. Une fois la vérification effectuée, la transaction a lieu puis est consignée dans un bloc. Franck dispose désormais d’un titre de propriété pour le véhicule et le compte de Marie a été crédité en monnaie virtuelle. La blockchain est mise à jour en temps réel.


La blockchain… c’est tout à fait transparent

Si cet exemple permet de saisir la logique et le déroulé des échanges au sein d’une communauté blockchain, il est indispensable de maîtriser le lexique de la blockchain afin de comprendre le fonctionnement du système dans sa globalité. Voici donc un petit lexique des mots clés de la blockchain !

Qu’est-ce qu’un bloc ? Un bloc est constitué d’une ou plusieurs transactions (don, échange, vente, certification, etc.). Elles y sont archivées, consultables et vérifiables à tout moment. Pour qu’un bloc soit ajouté à la chaîne, les mineurs se sont assurés de la conformité de l’ensemble des transactions qu’il contient.

Qu’est-ce qu’une chaîne ? C’est tout simplement l’historique de la blockchain ! La chaîne relie l’ensemble des blocs et permet d’explorer les archives afin de s’assurer de la conformité d’un nouveau bloc. Modifier un bloc supposerait donc de modifier l’ensemble de la chaîne, ce qui rend le système quasi inviolable.

Qu’est-ce qu’un mineur ? Les mineurs sont des ordinateurs dotés de très fortes capacités de calcul, capables d’explorer aussi vite que possible l’ensemble des blocs précédents afin de contrôler la validité d’une transaction.

Qu’est-ce qu’une blockchain ? La blockchain est une archive sécurisée qui appartient à tous ses utilisateurs puisque chaque membre de la communauté a accès à l’intégralité de l’historique.


La blockchain… c’est à vous

Quels sont les avantages de la technologie blockchain ? Elle permet tout d’abord de se passer d’intermédiaires : l’utilisateur est au centre du processus ! Il est à la fois l’animateur et le garant puisqu’il peut avoir accès, en tant que membre de la communauté, à tout l’historique des transactions. La sécurité de cette technologie repose sur la base du contrôle décentralisé et donc de trois valeurs clé :

Confiance. Les transactions sont validées, légitimées et classées par ordre historique, de façon inaltérable.

Transparence. Les transactions sont accessibles à tous et peuvent être vérifiées à tout moment par chaque membre.

Décentralisation. Le système ne repose pas sur une entité centrale unique, la responsabilité est diluée entre tous les acteurs de la chaîne. On parle même de système distribué, puisqu’il n’y a aucun intermédiaire.


La blockchain, une technologie à fort potentiel


La blockchain pourrait bien faciliter la gestion des transactions dans des domaines aussi variés que la vente de musique numérique, la production énergétique, le travail collaboratif sur des logiciels, le suivi de contrats légaux. Autant de processus et d’échanges qui seront accélérés en direct. Les possibilités sont quasi infinies et les usages stars de demain restent sans nul doute encore à imaginer !

Mots-clés