AXA Banque présente pour la 3e année consécutive le baromètre "Les jeunes et l’argent" réalisé par TNS SOFRES sur la relation des jeunes Français âgés de 16 à 24 ans à l’argent.
Transcription de l'infographieTranscription de l'infographie

Une génération sous tension…<br />
Cette tension est palpable au sein des jeunes interviewés de 16-24 ans qui s'assument financièrement (soit 20% de l’échantillon, qui paye entièrement son loyer). Autre illustration du climat de tensions autour de l’enjeu qu’est l’argent, la part des jeunes de 16 à 24 ans qui perçoivent une source de revenus (qu’il s’agisse d’un travail à plein temps pour les actifs occupés ou pour les étudiants d’un petit boulot ponctuel ou d’un travail fixe et régulier) progresse en tendance depuis 2014 (de 37% en 2014 à 40% en 2016).
Il s’agit aussi d’une génération vigilante et responsable dans la gestion de ses comptes. Car comme dans les vagues précédentes, l’insouciance n’est pas de mise : l’argent est un sujet suivi de près par les jeunes interrogés. A l’instant « T », 83% des jeunes interviewés savent ce qui leur reste de leur budget mensuel (niveau identique à celui de la vague précédente).<br />
<br />
Une autonomie dans la gestion de son argent<br />
42% des jeunes interrogés qui ne font pas souvent leurs comptes sont en attente de solutions de leurs banques pour les aider dans leur gestion, et rendre le suivi de leurs comptes plus ludique et pédagogique. Un beau vivier de progression pour les interlocuteurs bancaires.
Les outils digitaux proposés par les banques sont très largement ancrés dans la gestion quotidienne des jeunes : 67% suivent souvent leurs comptes online via des applications ou internet ; les opérations bancaires en ligne se banalisent, (près de la moitié (49%) en réalisent sur appli ou internet) à un score quasi équivalent à celui de l’achat en ligne.
La suppression de la temporalité comme contrainte apparait comme un pré-requis pour cette génération AnyTime-AnyWhere : les jeunes soulignent l’importance de la disponibilité de leur banque: 59% des jeunes de 16 à 24 ans citent une banque joignable 24h sur 24 comme principale attente à l’égard de leur banque, faisant de cette disponibilité la priorité de cette cible.<br />
<br />
Les jeunes qui privilégient les nouveaux moyens de paiement<br />
Certaines solutions sont en plein essor auprès des jeunes, et notamment les cagnottes en ligne utilisées par 23% des jeunes qui facilitent les transferts d’argent.
Au-delà des outils digitaux proposés par les banques, les solutions alternatives se développent largement auprès des jeunes. Ils sont 61% des jeunes de 16 à 24 ans à avoir déjà eu recours à Paypal (dont 42% plusieurs fois), et 42% à avoir déjà payé via les technologies sans contact (39% avec leur carte et 14% avec leur mobile), palliant ainsi leur manque de cash, une situation récurrente pour les jeunes puisque 67% d’entre eux déclarent être souvent à cours de cash.<br />
<br />
Je suis riche….si je gagne<br />
Enfin, la représentation de l’aisance financière, de la richesse se situe à un niveau de plus en plus élevé, s’éloignant ainsi de fait des jeunes interrogés. Selon eux, en effet 6 112 euros de revenu net mensuel constitue le seuil à partir duquel on se sent riche, soit environ 3 fois le revenu net moyen des Français. Ce seuil se situait à 5460 € à 2015.

Mots-clés