Publié le

Faire une recherche, cliquer sur un lien, regarder une vidéo : des actions banales, qui alimentent cependant les profits colossaux des géants de la Silicon Valley. Et si la manne de clics servait des projets solidaires ? Certaines initiatives visent à redonner une utilité sociale ou environnementale à nos actions quotidiennes sur le réseau des réseaux. Panorama.

Projet 301 : la première chaine Youtube solidaire

Vous êtes friand de vidéos humoristiques de youtubers ? Deux jeunes stars du net, Jhon Rachid et Norman, sont à l’origine d’une chaine Youtube d’un nouveau genre : composée de vidéos exclusives d’artistes, elle convertit chaque "vue" en don à destination de l’association Projet 301, qui soutient des combats quotidiens sur les thèmes de l’exclusion, la maladie ou le handicap. Chaque contrat avec Youtube se négociant entre 1 et 30 euros pour 1 000 vues, les quelques 657 000 vues récoltées en 4 mois promettent un bel avenir à l’association.

Lilo : une recherche, une bonne action

Sur le moteur de recherche Lilo, chaque requête effectuée se change en petite goutte d’eau virtuelle qui alimente un projet social ou environnemental de son choix : une pouponnière pour orphelins au Sénégal ou une association pour le reboisement du Nord-Pas-de-Calais. 50% des revenus publicitaires du moteur de recherche sont reversés à ces projets, tandis que Lilo s’engage contre le tracking publicitaire, en ne collectant aucune donnée personnelle. 50 000€ de dons ont déjà été récoltés. Les petites gouttes font les grands projets !

Ecosia : le moteur de recherche qui plante… des arbres !

La reforestation de la planète est à la portée de tous, avec Ecosia. En adoptant ce moteur de recherche, chaque internaute qui clique sur les liens sponsorisés (situés en haut et à droite de la page de recherche) crée des revenus publicitaires entièrement reversés pour financer la plantation d’arbres, notamment dans une zone du Burkina Faso menacée de désertification.
Depuis sa création en 2010, le moteur de recherche, qui s’appuie sur la technologie de Bing, a permis de fédérer 200 000 utilisateurs et aurait planté plus de 3 millions d’arbres.

Newmanity, le mail éco-friendly

En septembre 2015, ce réseau social déjà connu pour fédérer des porteurs de projets citoyens lançait son service de messagerie autour de plusieurs engagements : ne pas collecter ni monétiser les données personnelles des utilisateurs, ne pas afficher de publicité, limiter l’empreinte carbone du service grâce à des datacenters alimentés en énergie renouvelable, et soutenir l’association Reforest Action, pour la plantation d'arbres dans la région du Sine Saloum au Sénégal. Une promesse vertueuse qui a déjà séduit plus de 80 000 membres.

Goodeed

Soutenir des ONG sans débourser un centime : c’est le projet de la start-up française Goodeed. Lancée mi-2014, cette plateforme invite l’internaute à visionner une vidéo publicitaire de 20 secondes minimum, dont 80% des revenus sont reversés à une ONG partenaire (Unicef, Programme alimentaire mondial, WeForest), pour, par exemple, offrir des repas à des enfants Kenyans ou des vaccins pour lutter contre la polio au Tchad. La start-up devrait bientôt lever 1 million d’euros de fonds pour espérer atteindre 500 000 utilisateurs à la fin de l’année.